Get Adobe Flash player

BIBLIOTHEQUE Lu pour vous - 2

«Achats – de l’analyse du besoin à l’évaluation des offres – la méthode OPERA»
de Jean-Arthur PINÇON aux Edition d’Organisation, 2001

L’auteur :

Après une double formation (ingénieur de l’ESPCI/IEP à Paris), il débute son activité comme ingénieur conseil dans un cabinet spécialisé dans l’Analyse de la Valeur.  Il applique cette méthode dans le secteur de l’automobile et la développe dans les études d’investissements.

A la tête de MA Consulting depuis 1995, il se spécialise dans l’introduction d’une approche fonctionnelle pour les achats industriels.  Au travers de plus de 100 stages animés dans les principales entreprises françaises, il met au point la méthode OPERA (Optimisation Economique et Rationnelle des Achats) qui est en passe de devenir le référentiel méthodologique.  Plus d’un millier de donneurs d’ordre ont déjà été formés à la méthode OPERA.

Le livre :

Pourquoi une nouvelle méthode ? L’élaboration d’une nouvelle méthode n’apparaît pas de façon fortuite mais elle est la conséquence de la conjonction, à une date déterminée, d’éléments favorables qui lui permettent de s’intégrer dans un système de management.  Dans le cas de la méthode OPERA, deux phénomènes simultanés sont intervenus : un ensemble de raisons objectives qui vont du poids grandissant des achats à l’absence de méthode appropriée d’une part, et des attentes importantes de la part des différents acteurs et intervenants dans le processus achat d’autre part.

L’auteur définit la méthode OPERA et la compare avec les autres méthodes (Analyse de la Valeur et « Value Engineering »).  Cette démarche participative (différents intervenants dans le processus achats et organisations possibles) utilise trois outils méthodologiques : l’analyse fonctionnelle, les critères fonctionnels et la cotation fonctionnelle.

Comme Philippe Toussaint (Directeur délégué de la CDAF (Compagnie Des Acheteurs de France)) en témoigne dans l’introduction, le problème clé des achats réside dans la définition du « juste » besoin (moment où le gain en achat est le plus rémunérateur).  Ainsi un point essentiel de la méthode OPERA consiste à faire la synthèse de la démarche en amont (effectuée ou non) du processus achat.

La méthode OPERA a pour objectif principal d’optimiser l’ensemble qualité et coût avec, quand cela est possible, un objectif de progrès.  Pour y parvenir, cette méthodologie a des objectifs secondaires dont trois types de résultats en résultent : des gains financiers, des gains de temps et une amélioration des conditions de travail.

Très bien illustré par des exemples concrets, ce livre présente une méthode régulièrement présentée lors de séminaires et d’actions spécifiques de formation par la CDAF, à l’usage des entreprises et de leur direction achat.  A l’achat de ce livre, un CD-ROM vous est offert reprenant les outils et documents de la méthode OPERA.

Serge DEBLAUWE
Administrateur de l'abcal

Accès des membres