Get Adobe Flash player

EVOLUTION des FONCTIONS ACHAT et LOGISTIQUE dans les ENTREPRISES

par Gert MADDENS, PurCon.  - ABCAL Louvain-La-Neuve 29/04/2003.

L'évolution de ces dernières années a permis à un nombre croissant d'entreprises de réaliser combien leur chaîne d'approvisionnement revêtait une importance stratégique et de comprendre l'intérêt majeur qu'ils avaient à engager, former des professionnels de haute facture pour occuper les différents niveaux de responsabilité achat ou logistique.

Si l'on considère le nombre annuel d'offres d'emploi parues dans la presse, l'indicateur est passé de 50 offres en 1990 à plus de 1000 en 2000, y compris les offres publiées sur le Web.
Après la forte croissance de 2000-2001, le marché des postes vacants achat et logistique publiés marque le pas au niveau 600, Il gagne cependant en richesse de contenu et attractivité salariale.
A noter que le nombre de vacances non publiées et traitées de bouche à oreille, de manière spontanée ou via chasseur de têtes peut représenter  de 1 à 1,5 fois l’indicateur précité.

L'évolution de l'économie industrielle se fait vers plus de service(s), cette tendance se retrouve dans le contenu des 'nouvelles fonctions’ que l'on voit apparaître sur le marché : Acheteur d'Energie, de marketing, facility manager, production planner, supply chain manager, etc...

Mais où sont les spécialistes ?
Dans un récent sondage, plus de 75% des entreprises interrogées déclaraient rencontrer des difficultés à recruter des acheteurs qualifiés à un niveau Senior ou Corporate. Plus de la moitié des cadres recrutés proviennent de l'extérieur de l'entreprise.

La Belgique reconnaît de l'ordre de 3000 entreprises de plus de 100 employés parmi lesquelles 1000 entreprises comptent plus de 250 employés. 80% des professionnels occupés à temps plein dans une fonction achat ou logistique se retrouvent parmi ces 1000 sociétés.
Elles représentent un vivier achat-logistique statistique de 24000 personnes dont 13000 peuvent être répertoriées "achat" et 11000 "logistique". On peut estimer que 60% de cette population intéresse les recruteurs potentiels, les candidatures se différencient par les niveaux d'expérience, la spécialisation et.. l'ouverture à la mobilité. Gert Maddens, dans une approche de la position concurrentielle des candidats, nous explique que le nombre de réponses ciblées correspondant à plus de 90% à l'offre d'emploi particulière dans une région donnée, dépasse rarement cinq unités.

Gert Maddens, nous déroule ensuite un ensemble de tableaux sur les niveaux de compétence, d'expérience, profils et nouveaux portefeuilles. Une matrice conceptuelle (voir encart) présentant une typologie de l'acheteur nous a été proposée. Le recruteur veillera en effet à privilégier la prééminence de l’un ou l'autre quadrant chez le candidat, qui lui permette de répondre adéquatement à la situation contextuelle du poste à pourvoir.

Une évolution du salaire moyen "par niveau" a également été présentée. (voir encart)
A noter, pour calibrer l’évolution, qu’une position de niveau 4 en grosse entreprise correspond à une fonction avec expérience d’au moins 4 ans telle que : Acheteur groupe, Acheteur senior, Responsable Achat adjoint, Responsable du planning, Contrôleur logistique, etc..
Ce niveau requiert une attention certaine pour les problèmes stratégiques, une responsabilité autonome sur de nombreux portefeuilles / services, une responsabilité hiérarchique couvrant jusqu'à 10 personnes. Ce niveau peut également correspondre à un niveau 3 en groupe international ou à un niveau 5 en PME/PMI.Assurément le marché achat-logistique est un gisement en voie d'exploitation, nous en constituons tous la Ressource Humaine, Gert Maddens que l‘on peut joindre à  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en est un explorateur averti.

Accès des membres