Get Adobe Flash player

5ème JCAL - 2004- Impact des achats et de la logistique sur les résultats de l'entreprise-

5e journée des cadres d'Achat et de Logistique

Acheteurs, logisticiens ...
"Qu'aviez-vous fait pour mériter cela ?"
dixit Gordon Crichton ....


Une faune bigarrée, venue d'ici et d'ailleurs, fut accueillie le 10 février dernier au Château-Ferme de Profondval lors de la – déjà – 5e journée des cadres d'Achat et de Logistique.



Pour commencer : un mot de Vincent REUTER, administrateur délégué d'un grand "zoo" multi-sections - l'UWE -  dont celle, encore méconnue, des Acheteurs et Logisticiens. Il a assuré de son soutien les dignes représentants de l'Homo Sapiens Sapiens ici présents.

Madame Michèle DETAILLE, présidente de la journée placée sous le signe - ô combien pertinent en ces temps de "struggle for life -, du combat pour la survie quotidienne menée par les Acheteurs et Logisticiens de tous poils, n'a pas réussi à mettre en boîte (pour info, n'oublions pas que Mme Detaille est administrateur délégué de No Nail Boxes ... un comble !) l'orateur suivant, spécimen unique issu de l'antique Calédonie qui s'est toujours vouée – si l'on en croit la mythologie antédiluvienne qui la concerne – au culte de l'argent.  Calédonien donc mais mâtiné de "French Touch", il s'est métamorphosé en une sorte de Marsupilami bondissant qui a gratifié l'assistance ébahie et médusée d'un fulgurant historique de la fonction de l'acheteur, depuis le "puni de la classe" au "G.O." du "grand bazar" que représente l'entreprise.

Plus sérieusement, son allocution portait sur la préoccupation de tout un chacun : "Creating Shareholder Value Through Purchasing" ... Comment ? Bien sûr en assurant la visibilité de l'External Resources Manager (terme plus "sexy" pour parler de l'acheteur ... c'est dans l'air du temps !).

En 4 points, tentons de synthétiser ses conseils : d'abord se focaliser sur la coordination multi-sites (vite dit mais difficile à mettre en place !) ; réduire la sur-qualité ; être attentif à utiliser des spécifications fonctionnelles et pas purement techniques et garder en ligne de mire le "Supplier Cost Breakdown", autrement dit travailler de manière étroite avec les fournisseurs stratégiques et mener des initiatives conjointes pour maîtriser les dépenses.
Créativité, communication tous azimuts, changement de mentalité, "the Right Blend of People" sont des leitmotive que doit garder en mémoire l'acheteur en vue d'assurer la pérennité de son entreprise.

Bon, vous le saviez toutes et tous puisque vous êtes des acheteurs performants mais cette intervention eut le mérite de théoriser vos connaissances ...




Si vous voulez confronter son trop-plein d'idées avec votre vécu en entreprise ... contactez Gordon CRICHTON (ci-dessus) au MAI de Bordeaux !


Sortez du carré et vous réussirez, comme Jan DE VEIRMAN (ci-dessous), envoyé au créneau par le "Mammouth orange des Télécoms" – autrement dit "Head of Supply Operations" chez Mobistar – à maîtriser votre "Procurement



Process (réaction de linguiste, philologue classique de surcroît : est-ce absolument indispensable d'utiliser un sabir-jargon pour simplement paraître, comme nous le disions plus haut, plus "sexy" ?). Il a beaucoup lu, beaucoup schématisé, beaucoup théorisé et démontré qu'il fallait impérativement se focaliser sur la "Value Chain" (re-belote, c'est reparti pour un tour  de franglais !), le "Total Cost of Ownership" (ou TCO, ça fait aussi très "tendance" voire ... "trendy" !) , le partenariat (ouf, on respire !), bref : la vision globale de son métier.

Michel VAN CORSELIS (ci-dessous), le "bricolo génial" du groupe Technor – son Directeur Général en fait – a pu ensuite démontrer les avantages d'un système de gestion des achats et de la logistique au sein d'une PME, et surtout d'une fédération de PME encore plus complexe à fédérer autour de l'idée-phare qu'Achats et Logistique sont là pour aider, et non freiner, les initiatives dans le cadre d'un processus Qualité d'amélioration continue.



La polyvalence des femmes et des hommes dans les PME, c'est bien mais encore faut-il qu'elle ne freine pas le changement, que ces femmes et ces hommes acceptent une cellule centrale d'achat et logistique qui permettra à terme d'être plus compétitifs. Premiers résultats du consensus dégagé chez Technor : meilleure gestion des stocks, taux de disponibilité amélioré, identification des dysfonctionnements, négociations globales avec les fournisseurs, traçabilité ... Ce ne sont que quelques-unes des pistes sur lesquelles se sont engagés avec joie, motivation et persévérance les Davy Crockett du Groupe en question !

Après le sympathique lunch qui a permis à tout un chacun d'échanger des propos ... bibitifs et culinaires ... avec d'autres personnes de l'assistance, un autre G.O. a eu la dure tâche de captiver l'attention mollissante à l'heure de la sieste.



Pari gagné ! Rik VERVISCH (ci-dessus), c'est Celui-Qui-Regarde-à-la-Loupe la fourmilière des Acheteurs et
Logisticiens car, Directeur Supply Chain chez Accenture, il a trituré les chiffres et observations issus de multiples entreprises. Il confirme : concentration sur le "Strategic Sourcing" (eh oui, toujours une terminologie anglo-saxonne, sorte d'esperanto "for The Connoisseurs"), TCO et création de valeurs selon cinq principes ... brillamment développés avec un zeste d'humour belge!

Xavier URY (ci-dessous), de la race des chasseurs-cueilleurs de fruits frais (Vice-Président "Procurement" chez Delhaize), a démontré à tous ses consommateurs présents, passés et à venir que, suivant en cela son seul objectif avoué et avouable : satisfaire le consommateur, les acheteurs du groupe Delhaize devaient s'accrocher tous les jours pour ne pas se laisser distancer par leur Consommateur ô combien versatile. Aujourd'hui axé "expérience sensorielle", "gain de temps" et "bien-être", il veut que son supermarché fétiche réponde à ses besoins. Les acheteurs embrayent donc pour tenter de lui apporter cette valeur ajoutée au meilleur coût.



Créer de la valeur, dans la grande distribution, c'est pouvoir trouver, grâce à une veille permanente (tiens, on connaît ça !) – recherche de nouveaux territoires gastronomiques par exemple -, des produits différents de ceux que vend la concurrence et répondant aux tendances actuelles.... Et cela, tout en veillant (encore !) à la gestion des coûts opérationnels et à adapter sa logistique. De plus, il faut respecter un engagement durable via une politique environnementale et sociale, solidaire, et préconiser des échanges avec les consommateurs, les producteurs ou les différentes autorités régionales, fédérales et européennes. C'est une passion ...

Enfin, André CHATELAIN (ci-dessous), surnommé "chamois courageux" (responsable du Développement logistique chez Volkswagen), arrivé – presque – au bout d'une longue route ardue et visiblement épuisante, nous a décrit, schémas à l'appui, le projet d'"Automotive Park" de VW à Forest. Face à une insurmontable montagne – depuis vaincue - de problèmes logistiques inhérents au nombre de fournisseurs, à l'implantation même de VW dans la capitale, aux arcanes des réglementations en vigueur, jamais découragé, reprenant vaillamment chaque matin son piolet et ses chaussures à crampon, le logisticien qui est en lui se mue quotidiennement en alpiniste indomptable, motivé par la nécessité d'augmenter les surfaces disponibles, de regrouper les activités logistiques, d'optimaliser les flux, d'intégrer les sous-traitants et ...  (la liste est encore longue !).





Le futur de la BU Montage, grâce au nouvel Automotive Park, ce seront 254 camions par jour au lieu de 452 actuellement, 10 000 m² de surfaces logistiques internes, 31 680 m² de surfaces pour le centre logistique en lui-même, et autant de m² de surfaces pour les fournisseurs de modules.
STOP, ne nous soûlons pas de chiffres, on a compris la complexité du problème ... laissons-nous plutôt entraîner à un dernier verre de la confraternité, bien mérité tant par les orateurs et auditeurs que par les organisateurs de la journée.
A l'année prochaine ... encore plus nombreux !

Joëlle DANEELS-DEBAUCHE,
Professeur EPHEC & ESA, Administrateur ABCAL

Kronos Logistics in Wallonia IBA  
Link 2 Logistics Management  
  Brussels Enterprises Commerce and Industry  

Accès des membres