10/10/2013 Í Résumé atelier B - 10h00-11h30

10h00-11h30
Atelier B: Cultivez votre créativité !
Orateur: Philippe Brasseur - Cultivateurs d'idées


Philippe Brasseur, notre cultivateur d'idées,  s'est employé à nous expliquer tous les bienfaits des démarches créatives.
Il n'y a pas une créativité mais des créativités. Et la créativité, cela s'apprend !
A l'aide de petits jeux, nous avons pu la stimuler et découvrir qu'il faut se laisser aller et "accueillir" les idées les plus folles pour générer des idées qui peuvent être mises en oeuvre.
Il convient de se nourrir de stimuli très divers, au-delà de nos métiers, et ce, pour "faire des ponts". Nous devons aussi identifier les moments et les contextes où nous sommes les plus créatifs.
Pour répondre de manière créative à un objectif à atteindre,  il convient de définir, dès le départ, cet objectif correctement. Et il faut le reformuler à plusieurs reprises pour être certain de l'avoir bien posé. La re-formulation apporte elle-même des parties de réponses.


Pour illustrer ce qu'est la créativité, Philippe Brasseur s'est référé également à Roger Von Oech. Pour ce dernier, être créatif, c'est faire appel ou être quatre personnages successivement : l'explorateur, l'artiste, le juge et le conquérant.

L'explorateur est celui qui a la capacité d'être curieux de tout, qui souhaite rencontrer les gens, découvrir de nouvelles choses. Deuxième personnage : l'artiste, celui qui recombine les éléments, qui en tire des idées. Le troisième personnage est le juge qui va trancher entre les différentes options possibles. Enfin, le conquérant est celui qui va communiquer, vendre l'idée. Une équipe idéale combinerait ces 4 profils !
Il faut veiller à ne pas mélanger les phases. "Quand on est en phase de génération d'idées, il ne faut pas juger. Le jugement doit être différé. C'est la même chose pour la phase "conquérant". Il faut se donner un temps entre le moment de la recherche et celui de la mise en oeuvre. Il faut également prendre le temps d'aller au bout de sa recherche. Souvent, les gens s'arrêtent, car ils n'aiment pas ne pas savoir où ils vont. Ils veulent tout de suite trouver une solution. Or, cela tue la créativité", estime Philippe Brasseur.

Au cours de cet atelier, nous avons tous essayé de retrouver notre énergie créatrice enfantine !

Club SCAL

Le réseau des jeunes Supply Chain, Achats et Logistique

Les 60 ans de l'ABCAL…

1958-2018 – Nos Alumnis parlent de nous…

Nos partenaires

Gestion des cookies